Faire affaire au Québec

Faire affaire au Québec, c’est beaucoup moins compliqué qu’il n’en a l’air.

Les particularités et le charme de la culture québécoise

Les Québécois sont un heureux mélange de Nord-Américains, d’Européens et d’Amérindiens.

C’est unique au monde.

En résumé ils ont:

  • l’efficacité des Américains,
  • la langue et le goût de la bonne bouffe et des bons vins des Français,
  • le flegme et la fierté des Britanniques et
  • la ruse et l’esprit de consensus des peuples autochtones, et la joie de vivre d’un peuple heureux.

Et, bien que certains ont l’impression d’y perdre leur latin, l’adage À Rome on vit comme les Romains reste une vérité qui à ce jour n’a pas été démentie.

La loi 101

La loi 101, aussi appelée Charte de la langue française, fait du français la langue officielle du Québec. La loi a été adoptée à l’Assemblée nationale du Québec le 26 août 1977. Avant cette date, le Québec était la seule province du Canada à pratiquer le bilinguisme anglais-français dans les institutions gouvernementales.

La loi 101 vient donc protéger la langue et la culture des Québécois français et donne un coup d’envoi formidable à l’évolution et la prise en main de leur destin par les Québécois. Au fil des ans, les francophones fréquentent de plus en plus l’université, deviennent entrepreneurs et briguent dorénavant les postes de direction. Désormais, on travaille en français avec des outils et un affichage en français. Le Québec offre dorénavant un visage français et l’Office québécois de la langue française est là pour préserver ce bel acquis.

Saviez-vous que le Québec n’est pas le seul endroit sur terre qui émet des lois pour protéger sa culture et sa langue?

Saviez-vous que cinquante États dans le monde, dont une trentaine aux É.-U., ont adopté des lois linguistiques parce qu’ils sentent leur identité menacée ?

Le certificat de francisation pour entreprises

De façon à s’assurer que les entreprises de toute provenance se conforment à la loi 101, l’Office québécois de la langue française a créé un outil simple et efficace appelé « l’Analyse linguistique » de l’entreprise. C’est-à-dire que les entreprises ayant 50 employés et plus doivent s’assurer qu’elles offrent un environnement de travail en français.

Manuels d’utilisation, ordinateurs, logiciels et affichage interne (ex. : SORTIE plutôt qu’EXIT) font partie des éléments analysés. Rien de sorcier, juste le gros bon sens pour s’assurer que les employés comprennent bien leur environnement de travail. Une fois l’analyse complétée, l’entreprise obtient un certificat de francisation.

Les avantages du français au travail pour les employés et l’entreprise

Une étude a démontré que les francophones travaillant dans un environnement français sont une fois et demie plus efficaces que s’ils travaillent dans un environnement anglophone. De plus, un environnement de travail en bon français, fidélise ses employés, crée un sentiment de fierté et fait des employés de bons ambassadeurs auprès de la clientèle.

Les avantages du français pour les clients et l’entreprise

Après l’honnêteté, le sentiment d’appartenance au Québec est la valeur la plus importante pour les Québécois. Utiliser un bon français dès le départ devient une approche marketing très prisée et payante. Les entreprises qui le font fidélisent leur clientèle et profitent d’une publicité inédite : le bouche-à-oreille fonctionne aussitôt. Il arrive même que certaines entreprises jouissent d’une couverture journalistique quand elles prennent la décision de s’adapter à la langue et la culture du Québec. Peu d’entreprises anglophones sont conscientes de l’impact financier qu’apporte le fait de commercer en bon français et dans le respect de la culture et de la langue du marché québécois.

Le Registraire des entreprises du Québec

La première chose à faire quand on ouvre une entreprise au Québec est d’obtenir un numéro du REQ (Registraire des entreprises au Québec). Il est essentiel pour commercer au Québec d’être inscrit au REQ et de faire les suivis appropriés, entre autres lorsque le nombre d’employés augmente.

Pour s’inscrire: Immatriculer une entreprise sur le registre des entreprises du Québec

Pour les joindre :

  • Région de Québec: 418-644-4545
  • Région de Montréal: 514-644-4545
  • Ailleurs au Québec: 1-877-644-4545

La TVQ, ou taxe de vente du Québec

La TVQ est la taxe sur la vente des produits et des services perçue par le gouvernement du Québec. Depuis 2013, elle est fixée à 9,975 % et s’ajoute à la TPS (taxe sur les produits et services) perçue par le gouvernement fédéral.

Toute entreprise a des obligations. Vous devez vous référer aux règles de base de la TVQ pour savoir si vous devez notamment inscrire votre entreprise aux fichiers de la TPS et de la TVQ ou pour obtenir certaines précisions sur les types de ventes ou les taxes applicables selon le lieu de la vente. Ces règles vous informent sur certaines de vos obligations relatives à l’application de ces taxes.

Ainsi, vous pourriez devoir suivre les étapes suivantes :

  1. Inscrire votre entreprise aux fichiers de la TPS et de la TVQ.
  2. Percevoir les taxes auprès de vos clients.
  3. Calculer vos crédits et vos remboursements de la taxe sur les intrants.
  4. Produire votre déclaration de TPS et de TVQ pour chaque période de déclaration.

Cependant, selon votre statut et vos revenus, vous pourrez réclamer les taxes que vous payez aux différents paliers des gouvernements.

La traduction de l’anglais au français

Chez Francisation InterGlobe, notre équipe chevronnée se livre à la traduction et à l’adaptation de documents de l’anglais vers le français. Nous offrons un niveau de qualité élevé de traductions en français destinées au marché québécois.

Nous accompagnons les entreprises désireuses de s’implanter au Québec. Nous offrons des services de marketing stratégique qui ont pour but de favoriser votre réussite sur le marché québécois. Nous visons à optimiser vos ventes et à fidéliser votre clientèle.